COOPERATION RC ET RDC DANS LE DOMAINE DU PARTENARIAT PUBLIC PRIVE DANS LA GESTION DES AIRES PROTEGEES

Depuis 2010, le Congo s’est lancé dans le Partenariat Public Privé au profit du Parc National d’Odzala-Kokoua à travers un Accord de Partenariat signé avec l’organisation Sud africaine African Parks Network ( APN ).  Cette initiative s’est poursuivie en 2013 avec la signature d’un autre accord avec Wildlife Conservation Society ( WCS ) au Profit du Parc National de Nouabalé-Ndoki. Pour ces deux Accords, le  type de PPP  est basé sur la création d’une Fondation de droit congolais qui dispose d’un bras opérationnel dénommé ” UNITÉ DE GESTION DU PARC ” à  qui les parties signataires confèrent la responsabilité de gestion du Parc. 

C’est dans ce contexte qu’une mission conjointe regroupant Messieurs Frédéric Lambert BOCKANDZA-PACO et Cosma WILUNGULA,  respectivement Directeurs Généraux de l’Agence Congolaise de la Faune et des Aires Protégées ( ACFAP ) en République du Congo et de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature ( ICCN ) en République Démocratique du Congo, a été organisée dans le Parc National de Nouabalé-Ndoki dans la période du 8 au 12 août 2018 .  Cette mission a été facilitée par la Direction du Programme Afrique centrale, représentée par sa Directrice Madame Emma STOKES.  Ont également pris part à cette mission, le Directeur Technique et Scientifique de l’ICCN et les Directeurs Généraux du Programme WCS dans les deux pays

Accueil à l’arrivée de la délégation a la Base-Vie du Parc

Présentation du Parc par le Directeur de l’Unité de Gestion.

 

 

 

 

 

 

 

Cette visite a permis aux cadres des deux pays d’échanger sur les questions communes liées à la gestion des aires protégées avec un accent particulier sur le mode de gestion en partenariat public privé.  A l’issue de ces échanges, les deux Parties ont tiré les meilleures leçons de leurs expériences respectives. Il sied de rappeler que l’ACFAP a plus de leçons à tirer de ce genre de coopération avec l’ICCN, qui, il faut le souligner, totalise une expérience de 74 ans.

Visite du point de convergence des frontières Cameroun-RCA-Congo sur la rivière Sangha

Photo de famille

 

 

 

 

 

 

 

Après les échanges qui ont eu pour principal support, là série d’exposés faites par le Directeur et les différents Chefs de service, la mission s’est poursuivie par une visite aérienne  de la partie sud du Parc avec le CESNA 206.  Avant de rentrer à Brazzaville,  les deux Parties ont  convenu d’une visite dans les prochains mois, d’une délégation de l’ACFAP dans certains Parcs de la RDC.

 

Survol du Parc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les membres de la mission expriment leurs sincères remerciements à l’endroit de Madame la Sous-préfet de Kabo pour l’accueil chaleureux qui leur a été réservé lors  de leur passage à Kabo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *