La date du18 août 2018 restera à jamais  gravée dans les annales de l’histoire du corps des Eaux et Forêts en République du Congo. En effet, sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Clément MOUAMBA, Premier Ministre Chef du gouvernement,  un échantillon de près d’une trentaine d’agents a été promu aux différents grades paramilitaires du corps des Eaux et forêts à travers le port des insignes de grade.

–>

Cette cérémonie qui a eu pour cadre l’Esplanade du Stade Président Alphonse MASSAMBA-DEBAT,   a connu la participation de quelques membres du Gouvernement à savoir : le Ministre d’État Henri Djombo, les Ministres Charles Richard Mondjo de la Défense Nationale, Thierry Moungala de la Communication et des Médias,  Antoinette Dinga Dzondo des Affaires Sociales et Rosalie MATONDO, Ministre de l’Économie Forestière.  Ont également pris part à la cérémonie le Général de Division Guy Blanchard OKOÏ,  Chef d’État Major Général des Forces Armées Congolaises, les Directeurs Généraux et centraux du Ministère de l’Économie Forestière, et d’autres cadres de la Direction Générale de la Police.

 

Le temps fort de cette cérémonie a été particulièrement le port des insignes de grades. 

  

Au terme de cela,  les heureux promus ont défilé au rythme de la fanfare des FAC, sous le regard admiratif des autorités et autres invités de marque présents à  cette cérémonie qui consacre la fin d’un long processus lancé depuis la fin des années 70.

 

C’est ici l’occasion de rendre un hommage merité aux grands artisans de cette victoire parmi lesquels le Ministre d’État Henri DJOMBO qui a procédé à l’aboutissement des textes juridiques liés à la création et l’organisation du corps des agents des eaux et forêts, ainsi qu’à la signature de l’arrêté conjoint avec son homologue de la Défense Nationale , définissant les uniformes et les modalités de nominations et d’avancement aux grades du corps. Enfin, à Madame Rosalie MATONDO qui a rendu concret ce rêve tant attendu par l’ensemble des agents appartenant à ce corps. Il convient également de rendre un hommage à tous les cadres y compris ceux qui ne sont plus de ce monde, pour tous les efforts consentis sans lesquels, ce processus n’aurait pu arriver à terme. Il reste le combat qui va permettre au corps de se doter d’un statut particulier pour apporter une valeur ajoutée à ces grades. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *