En vue d’améliorer ses capacités opérationnelles dans la gestion des aires  protégées, le Congo a développé en milieu des années 80, plusieurs partenariats avec des organisations internationales de renommée mondiale. Ces partenariats ont été matérialisés par la signature de plusieurs accords et protocoles. Ces partenariats portent sur les points suivants :

  • l’amélioration des connaissances sur le potentiel biologique à travers la recherche et les inventaires;

  • le renforcement de l’expertise nationale ;

  • la valorisation des aires protégées ;

  • l’aménagement de la Faune et des Aires Protégées. 

Les différents partenaires ont pour principale mission, apporter l’assistance technique et financière nécessaire à l’amélioration du niveau de gestion de nos aires protégées. Ils sont répartis de la manière suivante :

  • Wildlife Conservation Society (WCS) : Parc National de Nouabale-Ndoki, le Parc national de Conkouati-Douli et la Réserve communautaire du Lac Télé.

  • African Parks Network (APN) : Parc National d’Odzala-Kokoua. 

  • The Aspinall Foundation (TAF)  : Réserve Naturelle des Gorilles de Lesio-Louna. 

  • Jane Goodal Institute (JGI) : Réserve Naturelle de Tchimpounga (Sanctuaire à Gorille).

  • World Wildlife Fund (WWF) : Parc National de Ntokou-Pikounda, Espace Tridom Interzone Congo (Projet ETIC).

La volonté du Gouvernement est de diversifier les partenaires avec des expertises variées portant non seulement sur les questions spécifiques de conservation de la Faune et des Aires Protégées, mais aussi sur l’appui au Communautés en vue d’améliorer leurs conditions d’existence.

D’autres partenaires sont notamment les agences du système des Nations-Unies (PNUD, FAO, UNESCO….), qui accompagnent le Gouvernement dans la mise en oeuvre de certains projets spécifiques.